Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le vrai visage de Manuel Valls...

Voir les commentaires

Une policière, désespérée par la mentalité de ses collègues, vous PARLE !!!

Policière, je suis désespérée par l’état d’esprit de la majorité de mes collègues

Monsieur Pfister,

J’ai lu avec attention votre article sur le comportement de désobéissance que devraient adopter les policiers de France face aux ordres qui leur sont donnés, leur devoir de protection de la population et non du gouvernement… Je vais vous donner mon avis, mon ressenti, moi qui suis Gardien de la paix à Paris depuis 6 ans seulement.

Si j’ai choisi de quitter la voie publique 3 ans à peine après ma sortie d’école pour un service autre, c’est bien que j’ai rapidement vu le pot-aux-roses de cette administration. J’ai commencé par garder des portes derrière lesquelles il n’y avait personne, des ambassades vides, des dîners-réception de célébrités (et dire que la police n’a pas pour mission de protéger des intérêts privés), des monuments. Bref.

policiers

L’essentiel était de ne pas faire de vague, de faire de la présence, de se montrer, quoi qu’il en soit on coûtait un maximum au contribuable par le biais de notre travail de garde statique, « par tradition » comme le disait sourire aux lèvres un certain homme politique… la bonne blague.

Un jour où nous surveillions l’appartement vide d’un de nos anciens premier ministre, se produisit un vol à l’arrachée de téléphone portable à l’encontre de touristes américains, là, sous nos yeux alors que nous étions avec un collègue en civil. Nous interpellions l’individu; suite à cette interpellation, je me souviens de la réaction de notre chef de brigade : « Qu’est-ce que vous avez été interpellé, c’est pas votre boulot! ». On avait compris, à la préfecture de police de Paris, un gardien de la paix en garde statique n’est plus policier, ce n’est plus son métier, il est payé à attendre, qu’il pleuve, vente, ou neige.

Voyez-vous Monsieur Pfister, lors des dernières manifestations auxquelles d’innombrables jeunes gens ont été interpellés, j’ai parlé avec certains d’entre eux. Je ne m’étendrai pas sur les circonstances dans lesquelles j’ai pu le faire; j’ai remarqué avec stupéfaction avec quel acharnement ont emmerdait des jeunes de 20-25 ans pour rien, leur faisant manquer un après-midi de leurs cours à la fac pour une audition ridicule de 15 minutes, qui servait surtout à les ficher en opposants, après confiscation scandaleuse et interdite des drapeaux par certains collègues zélés.

Lors de cette audition, quelques-uns de ces jeunes gens ont interrogé un certain nombre de mes collègues, leur demandant pourquoi ils obéissaient de la sorte et perdaient tout ce temps pour rien alors qu’ils semblaient parti pris et évidemment contre ce pseudo-gouvernement, et cette vraie dictature. La réponse leur a été « on est soumis à l’obligation de réserve, c’est à vous d’aller jusqu’au bout »… Voilà, mes collègues se cachent inexorablement derrière cette obligation de réserve, quelle lâcheté…

Leur comportement n’est que lâcheté oui, ajoutez-y la peur des (immanquables) sanctions en cas de non-exécution des ordres émanant des officiers, un zeste de volonté de se défouler sur des gens qui ne sont généralement pas très virulents-car-ils-ont-eux,-quelque-chose-à perdre, une bonne dose de panurgisme, un soupçon de peur de ne pas muter en province suite à une sanction et vous obtenez de parfaits serviteurs prêts à taper, interpeller, mettre en garde à vue leurs semblables de citoyens.

Le patriotisme ? La désobéissance ? La réflexion ? Le bon-sens ? Que nenni… C’est trop risqué pour leur petite carrière de froussard rampant. A fortiori pour les compagnies de CRS qui doivent faire bloc, qui agissent de concert où là aucun ne contestera jamais car il s’exécute en groupe et dès lors il se ferait remarquer et éjecter très vite. (PS: les CRS sont des services internes à la police nationale, il n’y a pas lieu de les distinguer de ceux que vous appelez « policiers », ils en sont aussi).

Voyez-vous Monsieur Pfister, moi qui vous écris, je suis un électron libre dans cette administration maintenant, je dirais presque un traître tellement je suis en désaccord avec tout ce qui fait cette grande mafia politique. Je la quitterai dès que possible, mais là encore, cette traitresse sait pertinemment que le chômage étant ce qu’il est, un nombre infime d’entre nous se hasardera à partir fût-ce par conviction, ras-le-bol, sentiment d’avoir été trahi et que le contrat de service à l’Etat est nul et non-avenu maintenant.

Je sais combien de mes collègues voudraient partir, se reconvertir, mais combien d’autres sont de vrais moutons de panurge aux ordres, des carriéristes cherchant le grade supérieur ou le « bon service » tant rêvé. Certains invoquent inexorablement, je l’ai entendu, « se lever le matin pour les victimes, sachant ce qu’il en est du traitement des crapules ». Un peu facile comme attitude, de la sorte ils acceptent de faire un boulot sans valeur, se remettant à leur foi chrétienne de bon samaritain. Presque risible…

Ils ne semblent ou feignent ne pas comprendre, ceux-ci, que l’administration de la police nationale les instrumentalise, les manipule. Certains se croient de grands flics alors qu’ils font un boulot de simple enquêteur et combien de fois ai-je entendu cette phrase dans les vestiaires « je ne me vois pas quitter la boite, ah non hé »… au détour de l’amer constat de la dérive de « la boite ».

Peut-être un psychologue, un sociologue, saurait nous en dire plus sur le profil de ceux qui sont sensés nous protéger ? Je crois qu’il ne faut pas compter sur l’état d’esprit de la plupart, incapables de se remettre en question ou de savoir tout simplement ce qui est bon pour eux.

Tout cela, le Peuple doit le savoir,

moi je ne cache rien derrière l’hypocrisie et le management par la peur….

Patriotiquement.

Canis Lupus

Voir cette vidéo montrant un policier jeter une bouteille de verre sur des manifestants non protégés…

 

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=TA0Am99MyQE

Reportage complet (jet de bouteille de policiers sur manifestants entre 9’20 et 9’40).

http://www.youtube.com/watch?v=dHNtDFjj2PY

Voir cette vidéo montrant un policier jeter une bouteille de verre sur des manifestants non protégés…

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=TA0Am99MyQE

Reportage complet (jet de bouteille de policiers sur manifestants entre 9’20 et 9’40).

http://www.youtube.com/watch?v=dHNtDFjj2PY

PrintFriendly and PDFImprimer

Voir les commentaires

L'histoire sanglante de l'Islam, de Mahomet, à nos jours... (vidéos horribles !)

Décapitations : l’histoire sanglante de l’islam, de Mahomet à aujourd’hui (attention vidéos horribles !)

Samedi 25 mai, à peine trois jours après le crime effroyable commis à Londres par deux musulmans, qui avaient décapité un citoyen britannique en pleine rue, devant les passants, (1) un musulman a tenté d’égorger un citoyen français dans un quartier près de Paris. (2)

Cette actualité sanglante nous amène à étudier de plus près la tradition des égorgements et décapitations dans l’islam.

 

Les dirigeants occidentaux mentent au sujet de l’islam

Le lendemain de la décapitation commise à Londres par deux terroristes musulmans, aux cris de « Allah Akbar », le Premier ministre britannique, David Cameron a déclaré : « Ce n’était pas seulement une attaque contre la Grande-Bretagne et le mode de vie britannique. C’était aussi une trahison de l’islam et des communautés musulmanes qui apportent tant à notre pays. Rien dans l’islam ne justifie un tel acte épouvantable ». (3)

Comme nous allons le montrer, il s’agit là d’un contresens absolu, puisque tout dans l’islam (son histoire, ses textes, ses lois, ses pratiques) justifie la décapitation.

C’est pourquoi il est particulièrement inquiétant de constater que les dirigeants des démocraties occidentales se refusent obstinément à regarder l’islam en face, et s’enferment dans la dénégation et le mensonge. A cause de cette attitude lâche et méprisable, de nombreux citoyens européens mourront dans les années qui viennent, égorgés, décapités, assassinés dans les rues de nos villes par des musulmans, au nom de l’islam. (4)

 

Égorgements et décapitations sont des traditions musulmanes

Nous avons rappelé, dans notre article précédent, consacré à la décapitation commise à Londres, (1) que c’est le fondateur de l’islam en personne, Mahomet, qui a inauguré la tradition de la décapitation, en décapitant (ou faisant décapiter) tous les hommes pubères de la tribu juive des Banû Qurayza (600 à 900 hommes, selon les sources), en l’an 627. (5)

« L’Envoyé d’Allah les fit chercher et les décapita dans les fossés alors qu’ils lui étaient amenés par groupes. Ils étaient 600 à 900. », rapporte l’historien musulman Ibn Ishaq dans sa biographie de Mahomet (« Sîrat Rasûl Allah », c’est-à-dire « Biographie du Messager de Dieu »), écrite entre l’an 740 et l’an 770. (6)

Mahomet étant un exemple à suivre pour tous les musulmans, il ne faut pas s’étonner si des musulmans se mettent à décapiter, dans nos rues, des citoyens occidentaux.

Nous avons aussi rappelé, dans notre article précédent, que chaque année, lors de la « Fête du mouton » (Aïd al-Adha, aussi appelée Aïd el-Kebir), les musulmans pratiquants qui vivent dans nos pays égorgent des moutons et apprennent à leurs fils à égorger des moutons. (7)

Il ne faut pas s’étonner que cette pratique répétée de l’égorgement, couplée à la haine envers les non-musulmans que déverse le coran dans ses versets, débouche sur des agressions barbares, comme celles commises à Londres le 22 mai et à Paris le 25 mai.

 

Le coran prône la décapitation

Pour justifier leurs décapitations, les terroristes musulmans se basent principalement sur deux sourates (chapitres) du coran.

« Et ton Seigneur révéla aux Anges : « Je suis avec vous : affermissez donc les croyants. Je vais jeter l’effroi dans les cœurs des mécréants [les non-musulmans]. Donc frappez-les au-dessus des cous [décapitez-les] et frappez-les sur tous les bouts des doigts [amputations]. Cela, parce qu’ils ont désobéi à Allah et à Son messager. » » (Sourate 8, 12-13)

Il est donc légitime, pour le coran, de décapiter tout non-musulman.

« Lorsque vous rencontrez (au combat) ceux qui ont mécru [les non-musulmans], frappez-en les cous [décapitez-les]. » (Sourate 47.4)

Étant donné que le coran appelle les musulmans à combattre tous les non-musulmans (Sourate 9,29 : « Combattez ceux qui ne croient pas en Allah »), ce sont tous les non-musulmans qui doivent être décapités.

 

Les lois de l’islam justifient la décapitation

Deux jours après le crime barbare de Londres, l’imam terroriste Omar Bakri Mohammed (8) a déclaré, au sujet de ce crime : « Pour les gens d’ici [au Moyen-Orient], Michael Adebolajo est un héros et son acte peut être justifié par certaines lois de l’islam ». (9)

 

Les décapitations musulmanes dans l’Histoire

L’histoire de l’islam est une longue succession de crimes, de massacres, de génocides. On estime à 270 millions le nombre de non-musulmans tués par le djihad, depuis l’invention de l’islam par Mahomet, au VIIe siècle. (10)

L’un des moyens d’assassinat les plus employés pour tuer les non-musulmans est la décapitation, que de nombreux chefs musulmans ont pratiquée à grande échelle, en suivant l’exemple de Mahomet.

Ainsi, le chef de guerre Tamerlan (Timur Lang en mongol) (1336-1405), fervent musulman, avait-il l’habitude de faire décapiter l’intégralité de la population des villes conquises. (11)

« Timur, lorsqu’il s’empara de Delhi [en 1398], fit mettre à mort de sang-froid 100.000 prisonniers – la population de Delhi fut massacrée pendant plusieurs jours et les têtes des victimes s’entassaient en énormes pyramides ». (12)

Lors du massacre de la population d’Ispahan, en 1387, un témoin oculaire rapporte avoir vu 28 pyramides d’environ 1500 têtes chacune. (13)

Chez les musulmans, Tamerlan est aujourd’hui toujours fort populaire, et son nom est donné à des nouveaux-nés. Ainsi, le frère ainé des Tsarnaev, ces terroristes musulmans auteurs des attentats du marathon de Boston, (14) qui ont tué 3 personnes et en ont mutilé une vingtaine, était-il prénommé Tamerlan. (15)

 

Chrétiens décapités dans les pays musulmans

Dans les pays musulmans, les décapitations de chrétiens par des musulmans ne sont pas rares.

L’un de ces crimes les plus connus est l’enlèvement, en mars 1996, des 7 moines du monastère de Tibéhérine (Algérie), retrouvés décapités deux mois plus tard. (16)

Plus récemment, un évêque catholique a été décapité en Turquie en juin 2010, (17) un chrétien a été torturé et décapité en Irak en mai 2011, (18) un chrétien a été égorgé et décapité en Afghanistan en juin 2011, (19) un chef chrétien a été décapité au Mali en avril 2012, (20) un converti chrétien a été égorgé rituellement et décapité en Tunisie en juin 2012, (21) un converti chrétien a été décapité en Somalie en novembre 2012, (22) un chrétien a été décapité et sa dépouille jetée aux chiens en Syrie en décembre 2012, (23) et il ne s’agit là que de quelques exemples.

 

Des musulmans immigrés dans nos pays exigent des décapitations

Non seulement la majorité des millions de musulmans qui ont immigré depuis 40 ans dans nos pays occidentaux ne veulent pas s’intégrer, mais en plus ils ont apporté avec eux leurs pratiques barbares, telles les égorgements et les décapitations.

Cela a commencé, au début des années 2000, par des manifestations lors desquelles des hordes de musulmans brandissaient des pancartes réclamant des décapitations.

Manifestation contre les caricatures de Mahomet (Londres vendredi 03-02-06) (1)

Manifestation contre les caricatures de Mahomet, devant l’ambassade du Danemark à Londres (3 février 2006) : au premier rang, la pancarte du milieu dit « Behead those who insult islam » (« Décapitez ceux qui insultent l’islam »). (24)

Behead those who insult the prophet (Sydney vendredi 14-09-12) (1)

Manifestation contre le film « L’innocence des musulmans » à Sydney (14 septembre 2012) : la pancarte dit « Décapitez tous ceux qui insultent le Prophète ». (25)

Behead those who insult the prophet (Hyde Park Sydney vendredi 14-09-12) (1)

Fin de la manifestation contre le film « L’innocence des musulmans », dans Hyde Park, à Sydney (14 septembre 2012) : un enfant musulman réclame des décapitations.

Comme le simple fait de ne pas croire en l’islam et en Mahomet peut être considéré par des musulmans comme une insulte, tous les non-musulmans sont visés par ces pancartes réclamant des décapitations.

 

Des musulmans commettent des égorgements et des décapitations dans nos pays

Presque en même temps, des musulmans ont commencé à égorger et décapiter des non-musulmans dans les pays occidentaux.

Ainsi, en août 2003, un musulman saoudien égorge et tente de décapiter Ariel Sellouk à Houston (États-Unis) ; (26) en novembre 2003, un musulman égorge Sébastien Selam et arrache ses yeux à Paris ; (27) en novembre 2004, un musulman égorge et tente de décapiter Théo van Gogh à Amsterdam ; (28) en février 2009, un musulman poignarde et décapite sa femme à Buffalo (États-Unis) ; (29) en septembre 2011, les terroristes musulmans Tsarnaev, avec un complice, égorgent Brendan Mess, Erik Weissman, et Raphael Teken à Waltham (États-Unis) ; (30) en février 2013, un musulman tranche les têtes et les mains de Hany F. Tawadros et Amgad A. Konds à Jersey City (États-Unis) ; (31) et en mai 2013, deux musulmans décapitent Lee Rigby à Woolwich (Royaume-Uni). (32)

Comme si cela ne suffisait pas, le rythme de ces égorgements et décapitations s’accélère dangereusement. Rien que depuis le début de l’année 2013, on relève, en France : l’égorgement de Nicole Châtelain par un musulman soudanais, à Angers, le 12 janvier ; (33) l’égorgement de Jeanne Gardener par un musulman, près de Saint-Étienne, le 29 janvier ; (34) l’égorgement d’une mère de famille algérienne par son mari musulman à Lyon, le 8 février ; (35) la tentative d’égorgement d’un policier par un musulman criant « Allah akbar » à Roussillon, le 7 mai ; (36) la tentative d’égorgement d’une cliente par un musulman guinéen, à Béthune, le 20 mai ; (37) et la tentative d’égorgement d’un militaire français par un musulman traditionaliste, près de Paris, le 25 mai. (2)

 

Vidéos de décapitations par des musulmans

Pour les musulmans extrémistes, les égorgements et décapitations sont non seulement une pratique licite (halal) de l’islam, mais aussi un moyen de propagande. C’est pourquoi les musulmans extrémistes ont la sordide manie de filmer leurs crimes barbares, afin de tenter de terroriser les peuples non-musulmans. (38)

Nous vous présentons ci-dessous 5 liens vers des vidéos de décapitations par des extrémistes musulmans.

AVERTISSEMENT

Attention, ces vidéos sont sanglantes, violentes, horribles. Si nous avons choisi de vous donner ces liens, ce n’est pas pour vous choquer, ce n’est pas par sensationnalisme, ce n’est pas par goût du sang. Mais c’est parce que ces vidéos montrent ce que beaucoup de musulmans jugent légitime : l’égorgement et/ou la décapitation des « infidèles » ou des apostats. C’est parce que connaître la vérité est préférable, quand bien même elle est choquante. C’est parce qu’on ne peut résoudre un problème en décidant de l’ignorer, ni combattre un ennemi en refusant de l’étudier.

1) Résultat d’un massacre musulman : deux enfants décapités en Thaïlande en mai 2011

http://www.avraidire.com/2011/05/des-musulmans-decapitent-un-enfant-de-9-ans-en-thailande-attention-images-choquantes/

2) Égorgement rituel et décapitation d’un converti chrétien en Tunisie en juin 2012 (de 1:13 à 3:59)

http://www.mrctv.org/videos/warning-very-graphic-violence-beheading-convert-christian-tunisia

3) Un enfant taliban décapite un homme

http://www.ajuaa.com/lookme/play.php?vid=153

4) Décapitation par des terroristes musulmans

http://schnellmann.org/quran-in-action.html

5) Deux décapitations par des extrémistes musulmans (à partir de 1:07)

http://cafephilodedroite.blogspot.fr/2009/10/vive-la-charia-decoupe-halal.html

Ecolière indonésienne chrétienne décapitée 10-2005

L’une des trois écolières chrétiennes décapitées par des musulmans en Indonésie, en octobre 2005. (39)

 

Les décapitations vont continuer

A cause de l’immigration de millions de musulmans dans nos pays occidentaux, les mœurs barbares de l’islam arrivent chez nous, avec leur cortège d’égorgements et de décapitations.

De tels crimes se multiplient dans tous les pays occidentaux, et continueront à se multiplier tant que le nombre de musulmans s’accroîtra dans nos pays.

Répétons-le clairement et sans circonlocutions : les égorgements et décapitations continueront dans nos pays tant qu’y demeureront des musulmans désirant appliquer leur religion.

Il n’y a qu’une solution : expulser l’islam hors de l’Occident !

 

Maxime Lépante

1) Merah-Boston-Londres : l’islam veut notre mort !

http://ripostelaique.com/merah-boston-londres-lislam-veut-notre-mort.html

2) Bien entendu, fidèles à leur habitude, les médias ont tenté de masquer le fait que cet agresseur est un musulman, en le présentant comme « un homme de type nord-africain, barbu, et portant une djellaba », ce qui ne trompera pas beaucoup de Français quant à la véritable nature de l’agresseur.

Un militaire poignardé à la gorge dans le quartier de La Défense

http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-militaire-poignarde-a-la-gorge-dans-le-quartier-de-la-defense-25-05-2013-2834667.php

Militaire agressé à La Défense: Le Drian parle de terrorisme

http://www.20minutes.fr/societe/1161897-20130525-militaire-agresse-a-defense-drian-parle-terrorisme

3) Meurtre à Woolwich: «Une attaque contre la Grande-Bretagne» et «une trahison de l’islam», dit Cameron

http://www.20minutes.fr/monde/1160647-20130523-mort-a-londres-attaque-contre-grande-bretagne-trahison-islam-dit-cameron

4) François Hollande, Barack Obama, et bien d’autres dirigeants occidentaux ont fait récemment des déclarations similaires à celle de David Cameron.

5) Le massacre des Banu Qurayza, an V

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tribus_musulmanes_et_juives_de_Yathrib#Le_massacre_des_Banu_Qurayza.2C_an_V

6) Selon l’historien musulman Tabari (839-923), Mahomet fit décapiter les hommes pubères de la tribu des Banû Qurayza par deux de ses compagnons, Ali et Zubayr :

« Ensuite, le prophète fit creuser une fosse sur la place du marché, s’assit au bord, fit appeler Ali ibn Abu Talib et Zubayr ibn Al Awwam, et leur ordonna de prendre leurs sabres et d’égorger successivement tous les Juifs, et de les jeter dans la fosse. »

(Histoire des Prophètes et des Rois, III, 231).

7) Dans son livre « L’amour circoncis » (Éditions Paris-Méditerranée), le psychiatre marocain Abdelhak Serhane explique comment l’Aïd el-Kebir enseigne aux enfants l’art de l’égorgement et le goût du sang.

8) Omar Bakri Muhammad

http://fr.wikipedia.org/wiki/Omar_Bakri_Muhammad

9) Attaque de Londres : la radicalisation progressive du suspect Michael Adebolajo

http://www.france24.com/fr/20130524-attaque-londres-radicalisation-suspect-michael-adebolajo-islamisme-terrorisme

10) Estimate of the death of non-Muslims by the political act of jihad

http://www.politicalislam.com/tears/pages/tears-of-jihad/

11) On estime que les campagnes militaires de Tamerlan causèrent la mort d’environ 17 millions de personnes (soit 5 % de la population mondiale de l’époque).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tamerlan

12) « Un autre regard sur l’Inde », chapitre 7, « La négation des atrocités musulmanes en Inde »

http://www.jaia-bharati.org/livres/autre-regard/autre-reg-chap7.htm

13) Massacre d’Ispahan

http://fr.wikipedia.org/wiki/Massacre_d%27Ispahan

14) Sur les attentats du marathon de Boston (15 avril 2013), voir nos deux articles :

Confirmé : Les terroristes de Boston sont des musulmans !

http://ripostelaique.com/confirme-les-terroristes-de-boston-sont-des-musulmans-2.html

Boston-Merah : Mêmes aveuglements policiers, mêmes mensonges médiatiques !

http://ripostelaique.com/merah-boston-memes-aveuglements-policiers-memes-mensonges-mediatiques.html

15) Donner à son fils le nom de Tamerlan, l’un des plus grands génocidaires de toute l’Histoire, c’est comme l’appeler Hitler ou Pol Pot.

16) Assassinat des moines de Tibhirine

http://fr.wikipedia.org/wiki/Assassinat_des_moines_de_Tibhirine

17) Turquie : le chef de l’Église catholique a été décapité par son chauffeur musulman

http://actualitechretienne.wordpress.com/2010/06/09/turquie-le-chef-de-leglise-catholique-a-ete-decapite-par-son-chauffeur-musulman/

18) Irak : un chrétien enlevé, torturé et décapité

http://www.christianophobie.fr/breves/irak-un-chretien-enleve-torture-et-decapite

19) Afghanistan : un chrétien égorgé et décapité par des islamistes

http://www.christianophobie.fr/breves/afghanistan-un-chretien-egorge-et-decapite-par-des-islamistes

20) Mali: les églises de Gao détruites, un chef chrétien décapité pour l’exemple

http://www.islamisation.fr/archive/2012/04/13/mali-les-eglises-de-gao-detruites-un-chef-chretien-decapite.html

21) Un jeune musulman tunisien converti au christianisme égorgé rituellement et décapité par des islamistes

http://www.christianophobie.fr/breves/lhorreur-un-jeune-musulman-tunisien-converti-au-christianisme-egorge-rituellement-et-decapite-par-des-islamistes

22) Un chrétien somalien converti décapité par des islamistes

http://www.christianophobie.fr/breves/un-chretien-somalien-converti-decapite-par-des-islamistes

23) Un chrétien syrien décapité par des miliciens islamistes, et sa dépouille jetée aux chiens pour s’en repaître

http://www.christianophobie.fr/breves/un-chretien-syrien-decapite-par-des-miliciens-islamistes-et-sa-depouille-jetee-aux-chiens-pour-sen-repaitre

24) 2006 Islamist demonstration outside the Embassy of Denmark in London

http://en.wikipedia.org/wiki/2006_Islamist_demonstration_outside_the_Embassy_of_Denmark_in_London

Hate demo over cartoon

http://www.thesun.co.uk/sol/homepage/news/36799/Hate-demo-over-cartoon.html

25) Australians shocked by Muslim men and kids’ signs: ‘BEHEAD ALL THOSE WHO INSULT THE PROPHET’

http://twitchy.com/2012/09/15/australians-shocked-by-muslim-men-and-kids-signs-behead-all-those-who-insult-the-prophet/

26) Saudi pleads guilty to killing Jewish friend here

http://www.chron.com/news/houston-texas/article/Saudi-pleads-guilty-to-killing-Jewish-friend-here-1567401.php

27) L’affaire Selam

http://l-affaire-selam.blogspot.fr/

28) Theo van Gogh (film director)

http://en.wikipedia.org/wiki/Theo_van_Gogh_(film_director)#Murder

29) État-Unis : Le directeur d’une chaine de télévision musulmane décapite sa femme

http://www.bivouac-id.com/billets/enrichissement-culturel-aux-etat-unis-aussi-le-directeur-dune-chaine-de-television-musulmane-decapite-sa-femme/

30) Boston: un homme avoue avoir commis un triple meurtre avec Tamerlan Tsarnaev

http://www.lepoint.fr/monde/boston-un-homme-avoue-avoir-commis-un-triple-meurtre-avec-tamerlan-tsarnaev-23-05-2013-1671295_24.php

31) Gruesome double murder, men decapitated

http://abclocal.go.com/wabc/story?section=news/local/new_jersey&id=8989357

32) Une page Facebook en hommage au Britannique massacré a déjà recueilli plus de 1,4 million de soutiens :

https://www.facebook.com/pages/RIP-Woolwich-Soldier/136706656523601

33) Femme égorgée à Angers

http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Femme-egorgee-a-Angers-le-meurtrier-avoue-qu-il-voulait-se-venger_40774-2153208——49007-aud_actu.Htm

34) La Ricamarie : une cliente meurt poignardée dans les rayons du supermarché

http://www.leprogres.fr/actualite/2013/01/29/coup-de-couteau-mortel-au-geant-casino-de-la-ricamarie

Meurtre du Géant de La Ricamarie: l’auteur présumé interpellé

http://www.leprogres.fr/loire/2013/04/17/la-ricamarie-le-meurtrier-presume-du-geant-casino-interpelle

35) Les habitantes de La Mulatière entre recueillement et colère

http://www.leprogres.fr/rhone/2013/02/10/les-habitantes-de-la-mulatiere-entre-recueillement-et-colere

36) Isère : il crie « Allah est grand » et poignarde un gendarme dans la brigade de Roussillon

http://www.leprogres.fr/actualite/2013/05/07/roussillon-un-gendarme-poignarde-dans-sa-brigade

37) Béthune: un homme blesse une cliente d’Auchan d’un coup de couteau à la gorge

http://www.lavoixdunord.fr/region/bethune-un-homme-blesse-une-cliente-d-auchan-d-un-ia30b0n1264777

38) Mohamed Merah a filmé ses massacres commis à Montauban et Toulouse, et les assassins de Londres ont demandé aux passants de les filmer pendant qu’ils décapitaient Lee Rigby.

39) Trois écolières chrétiennes décapitées comme « trophées » du Ramadan par des islamistes indonésiens

http://www.blogdei.com/459/trois-ecolieres-chretiennes-decapitees-comme-trophees-du-ramadan-par-des-militants-indonesiens-qui-revenaient-d-une-visite-aupres-de-leurs-collegues-philippins/

Beheaded girls were Ramadan ‘trophies’

http://www.theaustralian.com.au/news/world/beheaded-girls-were-ramadan-trophies/story-e6frg6so-1111112492769

Voir les commentaires

Pourquoi ont-ils peur du dernier message de Dominique Venner ??

Pourquoi ont-ils si peur du dernier message de Dominique Venner ?

affiche22juin

Aussitôt connu ce que Sylvia Bourdon a appelé, dans nos colonnes, l’acte sacrificiel de Dominique Venner, nous avons eu droit à remarquable contre-feu de la part de ce que nous qualifions de clique médiatique.

Ils se sont empressés de réduire le fondateur de La Nouvelle Revue d’Histoire à un déséquilibré, un facho, un ancien OAS, un malade, un dépressif, un extrémiste de droite, et ont lié son suicide à son seul refus du mariage homosexuel. Comme le disait Alain Dubos, ils se sont empressés de faire disparaître le corps !

Bien évidemment, ils n’avaient surtout pas envie que nos compatriotes connaissent la portée réelle de son geste, et encore moins son dernier message. Ils ne voulaient surtout pas qu’on sache que, loin d’être un geste désespéré, son suicide est le dernier acte de résistance d’un vrai combattant, amoureux de son pays, appelant notre peuple assoupi au nécessaire sursaut pour sauver notre civilisation de son inéluctable disparition.

Dans son dernier message, Dominique Venner - avec lequel nous avions des désaccords, notamment sur la notion de peuple européen - a fait le lien entre le nécessaire combat contre la loi Taubira, et l’islamisation de notre pays, permise par une politique migratoire que l’écrivain Renaud Camus qualifie de « Grand remplacement ».

rut el grief 001Au lendemain de la troisième grande manifestation nationale contre le mariage homosexuel, et de son incroyable succès, malgré le vote acquis de la loi Taubira, les menaces de Valls contre les familles, le coup de l’extrême droite martelé par la clique des journaleux, la trahison attendue de Frigide Barjot, les jérémiades et les manipulations socialistes, les tergiversations de l’UMP, les paroles de l’historien prennent tout son sens, dans un contexte où les fous d’Allah multiplient, depuis quelques semaines, les actes jihadistes en France, en Grande-Bretagne, en Suède ou aux Etats-Unis.

Une curieuse épidémie frappe la France. D’abord, plus aucune démonstration festive, nous l’avons encore vu il y a quelques jours au Trocadéro, ne peut se dérouler sans que des racailles, majoritairement issues de l’immigration post-coloniale, souvent musulmane, ne viennent casser, saboter et agresser, dans le plus pur style des razzias de leurs ancêtres. Ensuite, malgré la volonté médiatique de noyer le poisson, de plus en plus souvent des « déséquilibrés » armés d’un grand couteau, se mettent à frapper le premier passant venu à la gorge, en criant « Allah Akbar« .

Valls & racailles2Naturellement, que l’agression ait lieu à Londres ou à Paris, immédiatement, les enfumeurs nous font le numéro classique : « Surtout pas d’amalgame » et « L’islam ce n’est pas cela, l’assassin n’est pas un vrai musulman ». Alors que nous démontrons, depuis bientôt six ans, que Merah, Fofana ou les psychopathes de Londres se sont comportés en parfaits musulmans, ont suivi les préceptes du Coran, et qu’il y a un rapport entre l’égorgement rituel du mouton, le fait de considérer les non-musulmans comme une sous-catégorie comparée, dans des versets du Coran, à des animaux, et ces agressions barbares, toujours commises contre des infidèles.

Dans le dernier livre édité par Riposte Laïque, Reconquista ou Mort de l’Europe, René Marchand nous explique qu’une guerre quotidienne nous est menée, sur notre territoire, avec la complicité de nos gouvernants, au nom de l’islam, pour nous imposer la charia. Il nous parle de la bataille du voile, des prénoms, du halal, du ramadan, des mosquées, de l’occupation de l’espace public… Il faut être aveugle ou sot pour ne pas constater que cette agression contre notre pays, et ses habitants, s’accélère, par la violence des islamo-racailles, et le passage à l’acte, comme encore ce samedi à La Défense, contre nos compatriotes de type européen.

C’est cela que dénonçait, dans son dernier message, Dominique Venner. C’est cela que comprennent majoritairement les Français, quand, dans un sondage du journal « Le Monde », 75 % d’entre eux affirmaient l’incompatibilité de l’islam avec les valeurs de la République.

C’est cette terrible vérité que les faiseurs d’opinion et les pantins qui nous gouvernent veulent cacher, en inventant un danger d’extrême droite qui n’existe pas. Il a suffi de voir encore, ce dimanche, la propagande soviétique, au service du PS, que la clique a mise en place. Ils s’attendaient à une bide, ils ont eu plusieurs centaines de milliers de manifestants. Ils espéraient des violences dès le début de la manifestation, ils n’ont eu que quelques accrochages en fin de manifestation, et l’occupation pacifique du toit du siège du PS à Solferino, par Génération Identitaire. Ils se sont alors jetés dessus, comme des mouches sur un excrément. Et naturellement, depuis, la bouche en cul de poule, les islamo-collabos du PS viennent gémir que la démocratie est en danger, et les propagandistes déguisés en journalistes martèlent le mot « extrême droite » toutes les 30 secondes.

Ils ne veulent surtout pas que la jonction se fasse entre ceux qui refusent, avec une mobilisation exceptionnelle et exemplaire, depuis plusieurs mois, le mariage homosexuel et ses conséquences (adoption, GPA, PMA) et ceux qui ne veulent pas voir les fous d’Allah continuer à s’implanter dans notre pays, et à y imposer leur barbarie moyenâgeuse.

C’est pourquoi notre journal, qui appelle à l’Union des Patriotes, de tous les patriotes, sans exclusive, espère, au lendemain de la manifestation exceptionnelle d’hier, que le dernier message de Dominique Venner - qui sera inhumé ce vendredi, à Paris - sera entendu, et que des milliers de personnes sauront continuer le combat entamé depuis quelques semaines, en refusant le « Grand Remplacement », et l’islamisation de notre pays.

C’est cela que craignent avant tout les Hollande, Valls, Taubira, Copé, et toute la clique médiatique : une mobilisation populaire qui, reprenant les moyens et la détermination de La Manif Pour Tous, refuse l’immigration massive imposée au peuple de France, et ses inévitables conséquences, l’ensauvagement de notre pays, et son islamisation. Une organisation de citoyens qui se mette en place, et réclame des comptes à nos gouvernants à chaque nouvelle agression d’un de nos compatriotes, à chaque émeute-intifada, à chaque régression sociale (retraite, sécurité sociale, allocations familiales, impôts) due aux conséquences de l’immigration sans intégration.

Les traîtres qui nous gouvernent connaissent l’ampleur de leur impopularité, et la colère des nôtres à leur encontre. Ils savent que nombre de nos compatriotes sont à bout, et qu’une étincelle peut déclencher une révolte populaire comme notre pays en a connus tout au long de son histoire. Ils craignent cela plus que tout au monde, car ils savent que dans ce cas, ils risquent gros, très gros. C’est pourquoi Valls, soutenu par la clique journaleuse, met le paquet contre ce mouvement, et veut y mettre fin. Il veut tout faire pour empêcher que ce magnifique rassemblement n’élargisse son champ d’action, et n’y intègre le combat contre le Grand Remplacement, le changement de civilisation, permis, comme le souligne la prochaine manifestation de Résistance Républicaine, par l’immigration et l’islamisation de notre pays.

Dans ce contexte, les organisateurs de la manifestation du 22 juin ont 4 semaines pour transformer l’essai, et montrer ainsi, par une première démonstration populaire, que l’ultime appel de Dominique Venner a été entendu par nos compatriotes.

Hauts les cœurs !

Cliquez sur le livre pour le commander

POUR COMMANDER RECONQUISTA OU MORT DE L’EUROPE

Vous pouvez adresser un chèque de 24 euros (5 euros de frais de port compris), à l’ordre de Riposte Laïque, à l’adresse suivante : Riposte Laïque, BP 10001, 78570 Chanteloup-les-Vignes.

Union européenne : 27 euros. Autres pays : 30 euros.

Vous pouvez également le commander par paypal, en cliquant sur le lien suivant :

http://ripostelaique.com/acheter-

Voir les commentaires

La France solde son patrimoine...

Moyen-Orientaux, Russes, Chinois… Ils s’offrent un morceau de France

Ils sont nombreux à être attirés par nos palaces, nos ­vignobles, nos griffes de luxe. Quand la France n’a plus les moyens d’entretenir et de développer ses ­richesses, ce sont les pays émergents, du Moyen-Orient à l’Asie, qui prennent le relais. Un processus inéluctable.

[...] On peut jouer les Cassandre et s’effrayer de voir filer nos labels entre des mains étrangères. On peut aussi y voir, comme Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, « une opportunité pour l’économie du pays », au même titre que les investissements venus des quatre coins du monde. En pleine crise, comment refuser ces mannes financières qui dopent la croissance ?

Décidé par Bercy, un clip publicitaire « Say oui to France » est diffusé actuellement dans le monde pour attirer les investisseurs dans notre pays. Seulement voilà, il y a des symboles de notre patrimoine auxquels il ne faut pas toucher.

« Le Qatar rachète la France » ont titré récemment les journaux télévisés. Dans « Le Journal du dimanche », Jaham Al-Kuwari, l’ambassadeur du Qatar en France, s’est aussitôt fendu d’une tribune intitulée « Pourquoi ce “Qatar bashing” ? ». L’émotion est forte, les mots sont durs : « Le conspirationnisme bat son plein, assorti d’une xénophobie à peine voilée. Qu’on le veuille ou non, cela a des airs de “délit de faciès”. »
 

Quand il s’agit du Qatar, le sujet est encore plus sensible. Alors qu’en Bourse des fleurons tricolores sont passés discrètement entre les mains de groupes et de fonds étrangers, les flux de capitaux de ce pays grand comme la Corse qui se déversent dans l’Hexagone alimentent des peurs diffuses. Le Printemps, Lenôtre, Cartier, le Royal Monceau, le Palais de la Méditerranée à Nice, le Carlton à Cannes, le Paris Saint-Germain, des participations dans ­Lagardère, Vinci, Veolia, Vivendi, Total, LVMH… Le Qatar est présent partout !

 

La cheikha Moza et sa fille adorent la France

Dans son bureau situé place de la Concorde, Guy Delbès, en charge de l’immobilier pour le fonds souverain qatari QIA, ne mâche pas ses mots : « On assiste à une désinformation ! Comme si le Qatar rachetait la France. On confond les achats privés comme celui du Carlton à Cannes et les investissements du Fonds souverain. Ce n’est pas la même chose. Dans les entreprises du Cac 40, il ne s’agit que de faibles participations génératrices de revenus afin de préparer le jour où ses ressources en gaz et pétrole seront taries. Il n’y a qu’en France que cela pose problème. En Grande-Bretagne, les investissements sont trois ou quatre fois plus importants, et ils sont les bienvenus. »

Même indignation en face, à l’Assemblée nationale où le président du Groupe d’amitié France-Qatar se demande si l’on n’est pas « masochiste » en critiquant le Qatar. « Cet argent n’est ni sale ni suspect ; il vient d’un pays qui prépare son avenir économique en aidant notre présent, en période de crise. Pourquoi ne pas s’en réjouir ? Cela va créer de la richesse et des emplois, tempête Maurice Leroy, député du Loir-et-Cher. Si l’on continue à faire de tels titres dans les médias, on va faire partir ces investisseurs. »

Qu’il se rassure, le Qatar a intérêt à rester en France. Depuis 1990, une convention fiscale avantageuse permet l’allégement des impositions sur les dividendes des sociétés qataries basées en France. En contrepartie, les entreprises françaises se taillent la part du lion dans l’émirat. Vinci pourrait même participer prochainement à la construction du plus long pont du monde reliant le Qatar au Bahreïn.

En 2008, Nicolas Sarkozy a révisé cette convention en ajoutant un nouvel article qui exonère d’impôt sur les plus-values tous les investissements immobiliers réalisés dans l’Hexagone par « l’État du Qatar ou ses entités publiques ». Vérification faite, cette convention fiscale si décriée a simplement été réajustée pour s’aligner sur celles conclues avec… le Koweït ou l’Arabie saoudite.
Le Qatar voue une fascination pour le modèle français

Seul le projet de fonds qatari pour les banlieues a suscité des réserves mezza voce de la part de François Hollande. « Les décisions seront prises ensemble. Ce n’est pas un pays qui va choisir le talent », a-t-il déclaré le 11 octobre dernier sur France 24. Finalement, le futur fonds sera piloté par la Caisse des dépôts, financé à parts égales par la France et le Qatar, et sera destiné aux PME françaises. Comme il le fait partout ailleurs, le Qatar va continuer de poursuivre en France sa diversification économique.

Ses fabuleuses réserves de pétrole et de gaz – les troisièmes au monde, après la Russie et l’Iran – ne sont pas éternelles. Allié et partenaire depuis longtemps – un accord de sécurité et de défense lie la France et le Qatar depuis 1994 –, ce pays de moins de 2 millions d’habitants veut aussi préserver cette relation pour se faire entendre au niveau international.

Comme l’expliquent Christian Chesnot et Georges Malbrunot dans « Qatar. Les secrets du coffre-fort » (éd. Michel Lafon), l’émir est un admirateur de la politique arabe du général de Gaulle, et il perçoit la France comme un contrepoids à la domination anglo-saxonne dans le Golfe. Son projet politique consiste à faire connaître le Qatar au monde entier pour se protéger des visées de ses turbulents voisins saoudiens ou iraniens.

S’il investit partout – 10 milliards de livres en Grande-­Bretagne dont l’emblématique Harrods à Londres ; en Allemagne, avec par exemple 17 % de Volkswagen –, le Qatar a, selon les termes de Jaham Al-Kuwari, « une réelle admiration pour la France et la francophonie, qui correspond à une ­vision à long terme et à son insertion dans la mondialisation ».

Cette fascination pour le modèle français est incarnée par la cheikha Moza, francophone passionnée de culture française, reçue en 2009 au sein de l’Académie des arts, sous la coupole de l’Institut de France, et sa fille, la cheikha ­Al-Mayassa passée par Sciences po Paris et la Sorbonne, considérée comme l’une des femmes les plus influentes du monde de la culture et de l’art. En charge du Qatar Museums Authority, elle a notamment acquis « Les joueurs de cartes » de Paul Cézanne au prix record de 250 millions de dollars !

 

Le Qatar, mais aussi le Koweït, Dubai, Abu Dhabi…

Avec tous ces achats spectaculaires et très médiatisés, on en oublierait que d’autres pays achètent et investissent des sommes tout aussi considérables en France. Mais cela se fait sans bruit, de manière plus discrète.

« On parle beaucoup du Qatar parce que l’émirat investit dans les fleurons de l’économie française ou dans des symboles qui ont une résonance affective particulière, souligne Denis Bauchard, de l’Institut français des relations internationales. Mais on oublie qu’il y a aussi les fonds d’investissements américains comme Carlyle [achat à l’État français des locaux de l’Imprimerie nationale pour les lui revendre, quatre ans après, quatre fois plus cher !] et les fonds souverains qui pèsent 3 000 milliards de dollars, parmi lesquels ceux du Koweït, de Dubai ou celui d’Abu Dhabi. »

Bien plus important que le fonds souverain qatari, le Abu Dhabi Investment Authority (Adia) est doté de plus de 900 milliards ! Créé dans le but de placer les surplus de revenus pétroliers du pays, il est assez puissant pour pouvoir s’offrir des fleurons de l’économie française du Cac 40, comme Total, BNP Paribas, Société générale ou Bouygues. Et l’émirat est associé depuis 2009 à la Caisse des dépôts et au Fonds stratégique d’investissement (FSI) dans le cadre du Club des investisseurs de long terme pour investir au capital de PME françaises.

Pour le tourisme, Abu Dhabi s’appuie sur Tourism Development & Investment Company (TDIC). C’est cette entité qui avait collaboré avec le Musée du Louvre pour en faire une « marque » mondiale de la culture.

Gevrey-Chambertin : le Chinois doit mettre de l’eau dans son vin

En août dernier, l’affaire avait défrayé la chronique. Le château de Gevrey-Chambertin est racheté au prix fort par un investisseur venu de Macao. Un décès brutal, un bien prestigieux mais en mauvais état, des propriétaires nombreux et divisés, l’impossibilité de faire face aux droits de succession autrement que par la vente et un acquéreur étranger au chéquier en or. Cela ressemble à une histoire familiale comme les notaires en voient régulièrement dans leurs études.

elle se déroule autour d’un symbole du patrimoine viticole français. Gevrey-Chambertin, son château du XIIe siècle et son vignoble de 2,3 hectares qui donne un grand cru de Bourgogne très coloré, puissant, aux arômes intenses. Le vin préféré de Napoléon ! En une signature, un homme d’affaires chinois propriétaire d’un complexe d’hôtels et de casinos à Macao s’empare du fleuron estimé à 3,5 millions pour 8 millions d’euros !
«C’est comme si l’on vendait l’âme des ancêtres», constate Casanis, du réseau Vignobles Investissement

La vente se fait au nez et à la barbe des récoltants locaux fédérés par Jean-Michel Guillon, président du syndicat des vignerons de Gevrey-Chambertin. Ils en avaient proposé 5 millions. « Encore une vente qui fait flamber les cours », s’indignent les vignerons qui redoutent que la hausse des prix du foncier, et donc des droits de succession, ne leur permette plus de transmettre leurs terres à leurs enfants.

Plusieurs mois après l’affaire, les familles Masson et Mitran, ex-propriétaires, pointent aux abonnés absents. « C’est comme si l’on vendait l’âme des ancêtres, constate Casanis, du réseau Vignobles Investissement, il y a une honte des vendeurs dans notre pays maurassien marqué par un attachement à la terre, contrairement aux pays anglo-saxons où elle n’est qu’un actif parmi d’autres. »

Un héritier, ­Masson, se risque à un commentaire : « Ma mère, décédée brutalement, avait pourtant consacré une grande partie de sa vie à tenter de maintenir le domaine dans la famille. Mais j’étais minoritaire et il m’était impossible de racheter les parts des autres… »

Soucieux de soigner son image, le nouveau propriétaire rappelle à qui veut l’entendre qu’il achète depuis 1990 des crus français en quantité importante et qu’avec Gevrey-Chambertin il réalise le « vieux rêve » de posséder une parcelle pour produire le vin dont il raffole.

« Je ne m’attendais pas à tout ce bruit, mais je comprends parfaitement la réaction des Français à l’acquisition par des étrangers d’une partie de leur patrimoine collectif, se défend Louis Ng Chi Sing. Je n’ai pas voulu faire un coup financier, il s’agit d’un investissement affectif. »

Pour calmer la fronde, « le Chinois » a fait appel au meilleur vinificateur de Bourgogne, le domaine Armand Rousseau. Une consolation pour les professionnels locaux. Même le maire de la ville confie du bout des lèvres : « Au moins, les vignes n’échapperont pas à un viticulteur de la commune. » Quant à la restauration du château, elle a été confiée à l’architecte Christian Laporte.

« C’est mon engagement envers les riverains et toute la population : renforcer ce patrimoine ­collectif, rassure Louis Ng Chi Sing. Puis, lorsque la rénovation sera terminée, je viendrai vivre ma première expérience de la vie bourguignonne. » Furieux, Jean-Michel Guillon n’y croit pas : « L’acheteur du château sera là peut-être trois fois dans l’année. Avec ce genre d’achats on va vers la paupérisation des vignerons, qui deviendront de simples locataires de vignes, voire des employés. »

Un « coup de cœur » du Chinois ? « Comme beaucoup de ceux qui réussissent, ils ont plutôt un besoin de reconnaissance. Appartenant à la deuxième puissance économique mondiale, ils se sentent pousser les ailes… » Il faut préciser que 2 domaines sur 3.800 ont été achetés en Bourgogne… mais une vingtaine sur 8.000 dans le Bordelais.
Hôtel de Bourbon-Condé : du Roi-Soleil à la reine de Bahreïn

Propriété de la congrégation des petites sœurs de Marie, l’hôtel particulier de Bourbon-Condé, rue Monsieur, dans le VIIe arrondissement de Paris, appartient désormais à la famille royale du Bahreïn qui a déboursé 66 millions d’euros. Un « coup de cœur de la reine »… pour renflouer les caisses de l’enseignement catholique.

Retour en arrière. La scène se déroule un beau matin du printemps 2008. La mère supérieure découvre la cheikha ­Sabika, une reine du Moyen-Orient, très européanisée, ­moderne et francophone.

Loin de l’image qu’elle s’en faisait. « Férue d’histoire de France, la reine savait déjà tout sur les lieux, nous avons fait la visite, et l’après-midi elle renchérissait l’offre d’un million, raconte Marie-Hélène Lundgreen, directrice de Belles Demeures de France. S’acheter une part de la France, c’est une manière de s’offrir un rêve avec tout ce qui va avec : la culture, le luxe, la mode, la gastronomie. »

Quelques jours plus tard, lorsque l’émir arrive pour la signature, un mobilier style safari a été installé dans un immense salon vide à l’abandon ! Un rapide coup d’œil pour exprimer sa satisfaction et la vente record est réalisée. La sœur peut enfin souffler. Car cette cession a suscité des tensions au sein même de la communauté. L’affaire est remontée au Vatican qui a dépêché un « commissaire pontifical ». La décision de vendre n’a finalement été approuvée que dans la mesure où l’argent récolté était destiné à rénover une dizaine d’écoles religieuses en France et à permettre la modernisation de quatre écoles primaires.

« A un tel niveau, l’argent n’a plus d’odeur », persifle un habitant du VIIe arrondissement qui ne supporte pas de voir l’hôtel royal passé aux mains d’étrangers, à l’instar de l’hôtel de Montesquiou, acquis par l’ambassade de Chine… après avoir été vendu par l’État à des investisseurs russes. « Nous avons vu très vite que la reine avait un réel respect de la tradition française, une ouverture aux autres religions avec un fort engagement pour faire travailler tous les corps de métier à la restauration dont le montant est supérieur au coût d’acquisition », commente Bertrand de Feydeau, ­ancien directeur de l’immobilier chez Axa, désigné par le Vatican pour diriger le processus de vente.

« Il y a un paradoxe chez les Français entre l’attachement au patrimoine et une forme de réaction xénophobe quand il y a un geste de générosité. » La chapelle, réplique de la Sainte-­Chapelle, va-t-elle être détruite ? Telle fut l’une des rumeurs véhiculées par les ­opposants à la vente dans ce quartier très catholique.

Même inquiétude du côté de l’association du Vieux Paris inquiète au début de voir l’hôtel « modernisé » avec du « clinquant ». Le sang de l’ambassadeur de Bahreïn en France ne fait qu’un tour. « Comment peut-on imaginer pareille chose ? Tout se fait dans les règles de l’art avec l’architecte des Monuments historiques et dans le respect minutieux des peintures et des matériaux de l’époque », rappelle Naser Mohamed Youssef Al Belooshi.

Et de citer les recherches ­réalisées dans les archives pour retrouver une relique de ­facture du temps de Brongniart concernant… les persiennes. « Il ne s’agit pas de détruire mais de raviver le passé. La reine a même indiqué que son personnel, en majorité catholique, apprécierait beaucoup la chapelle. » Rien n’est laissé au hasard dans la communication de ce petit pays en quête de reconnaissance et souffrant de l’« amalgame » avec certains États voisins de la région.

Paris Match

(Merci à Martine)

Voir les commentaires

93 arrestations de dangereux terroristes, au Lycée Buffon...

Les heures les plus claires de notre histoire

________________________________________

Addendum 28.05.2013

Des opposants au mariage pour tous interpellés pour convenance personnelle du chef de l’État ?

« Nous allons poursuivre l’État pour voie de fait et/ou détention arbitraire et demander une indemnisation pour nos clients. Il n’y a en effet aucun fondement juridique à restreindre la liberté de quelqu’un sans motif », indiquent plusieurs avocats des personnes interpellées.
Le Point

Des mères de familles ont été embarquées alors qu’elles venaient chercher leurs enfants… qui resteront abandonnés à la sorties des classes ! Bilan : 93 interpellations, dont 1 prêtre, 1 femme enceinte, 1 aveugle et 8 mineurs ! Ils sont au commissariat du 18e à Paris : 01 53 09 24 70.
Le Salon Beige

Addendum

Comme tout le monde, je vais être réprimé par la police politique du gouvernement


____________________

Lire la suite

Voir les commentaires

La valse à l'envers ? Oui, mais, comment ??

le-penseur-de-rodin

 

Qu’est-ce qu’on fait ? Plus de six mois de mobilisation, une demi-douzaine de manifestations et au final : une loi, dont nous ne voulions pas, a été votée par les parlementaires, confirmée par le Conseil constitutionnel, promulguée par le chef de l’État. Sur le terrain du mariage gay, nous avons perdu, il faut bien le dire. Quant à penser qu’une nouvelle majorité reviendra sur ce texte, j’avoue mon scepticisme.

Une défaite donc, mais qui pourrait augurer d’un vrai changement et, pourquoi pas, d’une victoire à plus long terme. Je m’explique. Tout le monde est d’accord : à l’occasion de cette bataille contre le « mariage pour tous », une génération de militants est apparue, des questions qu’on osait à peine formuler ont été posées, des intellectuels jusque-là confinés à des cénacles d’initiés ont rencontré un public bien plus large.

Bref, les conditions sont réunies pour se lancer et gagner cette bataille d’idées, indispensable préalable à tout vrai bouleversement, ce « Mai 68 à l’envers » que beaucoup appellent de leurs vœux. Si nous ne voulons pas que cette formidable mobilisation ait été totalement vaine, il nous faut donc d’urgence poser les questions qui, sans réponses, nous vouent à un échec certain.

En vrac : peut-on combattre le laisser-faire moral sans s’en prendre au laisser-faire économique ? Quel équilibre entre l’individuel et le collectif ? Quid des rapports entre progrès et nature ? Entre la loi et la morale ? Entre libertés individuelles et projet collectif ? Entre la liberté et l’égalité ? Pour ne citer que quelques-unes de ces questions.

Il ne s’agit pas de s’enfermer dans un boudoir et s’interroger doctement sur le sens de la vie. Mais de se donner les outils intellectuels pour réussir ce que nous avons entamé, sachant, nous l’avons bien compris, que le mouvement de ces derniers mois dépasse de loin la seule question du mariage homosexuel.

La classe politique nous a donné une nouvelle preuve de sa totale incapacité à répondre à ces questions. Ses partis étant tout juste capables d’imaginer de minables stratégies de diabolisation ou, à l’opposé, de récupération. Il nous faudra donc compter sur nous et uniquement sur nous pour mettre fin à l’hégémonie idéologique de la gauche « libérale libertaire ». C’est le prix de la victoire des « valeurs classiques », de ce qu’on appellera, par commodité de langage, le parti de la nation, d’une droite des valeurs.

S’affirmer « réac », refuser le « mondialisme », plaider pour la France ne suffit pas. Il nous faut un nouveau bréviaire, une sorte de nouveau traité de savoir-vivre à l’usage de la génération de la Manif pour tous.

Depuis octobre dernier, Boulevard Voltaire accueille de multiples points de vue, sans œillères, sans exclusive. Alors continuons. À vos plumes. Ces idées à forger, à formuler et parfois à redécouvrir seront nos armes. Ce n’est qu’un début, continuons le débat.

PrintFriendly and PDF BOULEVARD VOLTAIRE

Voir les commentaires

Lettre ouverte à M. Hollande : la rafle des champs-Elysées...

Lettre ouverte au Président de la République après la rafle des Champs-Élysées du 25 mai 2013

Monsieur le Président de la République,

Opération anti-«mariage» gay aux Champs-Élysées

Jeune officier dans la Réserve Opérationnelle de l’Armée de Terre, arrêté arbitrairement lors de la Rafle des Champs-Élysées le 25 mai 2013 et détenu pendant 24 heures, je vous prie de vouloir bien me retirer mes décorations militaires. Le déshonneur que vous m’avez fait subir ne me permet plus de porter dignement le symbole de respect qui m’était consenti par la Nation.

Juriste dans le civil, diplômé de l’Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr et d’un master 2 de relations internationales Sécurité Défense, je pensais être digne de la République en ayant su intégrer les valeurs et les vertus enseignées tout au long de mon éducation.

N’étant pas habitant de notre Capitale mais simple provincial, je me dirigeais vers la tombe du Soldat Inconnu afin de me recueillir auprès de nos aïeux tombés pour notre Liberté. Je remontais l’Avenue des Champs-Élysées lorsque des mouvements de foule m’ont interpellé. Je me suis naturellement rapproché de ce qui semblait être le centre d’une action de protestation. J’ai reconnu des drapeaux de « La Manif pour Tous ». Je ne voyais que des jeunes gens obstinés mais pacifistes.

Entrainé pour des missions de protection du territoire comme Vigipirate, je venais d’apprendre que l’un de mes camarades fut blessé sur le parvis de la Défense en effectuant sa mission quelques heures auparavant. Troublé par tant d’agitation parisienne, je restais spectateur et stupéfait de la violence avec laquelle nos forces de l’ordre agissaient contre ces jeunes. Les images parlent d’elles- mêmes. Je connais la difficulté de maîtriser une foule et je ne remets pas en cause les agissements individuels de notre Police qui exécute les ordres hiérarchiques.

Cependant, je suis indigné par les arrestations complètement arbitraires organisées à la veille d’une manifestation autorisée par la Préfecture.

J’ai été neutralisé alors que je n’étais que passant curieux et spectateur silencieux ! Un commandant me pointant du doigt et ordonnant à ses subordonnés de « m’embarquer » après un échange de regard… Était-il trop clair pour sembler innocent ? Ma coiffure d’officier leur semblait-elle trop courte pour incarner le simple badaud, pourtant chef de Piquet d’Honneur d’une commémoration quelques jours auparavant pour le 68ème anniversaire de la Victoire du 8 mai 1945… les mots prononcés par le Préfet me résonnent encore à la lecture du message de Monsieur Kader Arif, Ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants qui a dénoncé les pratiques politiques des nazis sur les individus jugés indignes. La jeunesse française éduquée et instruite vous semble-t-elle indigne Monsieur le Président ?

Oui, nous pouvons parler d’une RAFLE. Organisée par vos services ce soir-là. Aucune de mes (nos) libertés n’ont été respectées. Arrêté sans aucune raison, je n’avais ni signe ostentatoire partisan, ni comportement agressif. J’ai été embarqué avec véhémence comme un vulgaire délinquant, sans aucune sommation, sans aucune explication, sans aucune considération. Je n’ose parler des conditions de détention. Vingt-quatre heures de garde à vue Monsieur le Président, permettez-moi de vous rappeler que « la force sans le droit rend la vérité abjecte ».

Je ne me permettrais pas de qualifier votre opération de rafle si des arrestations massives et improvisées n’avaient pas été constatées. Ces vingt-quatre heures de détention ont au moins eu le mérite de permettre l’échange avec mes codétenus… les nombreux cadres dirigeants et étudiants supérieurs qui m’entouraient me faisaient penser à ces élites que l’on enferme par crainte qu’ils deviennent des vecteurs de conscience.

Déshonoré par ces méthodes, je suis profondément blessé et vous prie de vouloir bien me retirer mes décorations militaires qui me rendaient fier d’incarner l’Amour profond de Notre Patrie et les devoirs qu’elles impliquent.

« On meurt pour une cathédrale non pour des pierres, pour un peuple non pour une foule. On meurt par amour de l’homme s’il est clé de voûte d’une communauté, on meurt pour cela seul dont on peut vivre », Antoine de Saint-Exupéry.

Afin de vous faciliter les démarches administratives, puisqu’ayant subi des retards répétitifs relatifs à ma solde, je prends bien naturellement des précautions d’usage en vous transmettant mon identifiant défense, communément appelé, le matricule : 0739020120.

Vous remerciant par avance pour votre Diligence,

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Président de la République, l’expression de mon profond respect.

NOUVELLES DE FRANCE

Voir les commentaires

Manif pour tous : la relève promet !!

Manif pour Tous : la relève promet!


Manif pour Tous : la relève promet !

Cet étonnant entretien a été diffusé lundi dans « Le Petit journal » de Yann Barthès, sur Canal +, dans le cadre de séquences tournées dimanche à La Manif pour Tous. Comme à son habitude, la journaliste essaye de coincer le petit gars sur sa présence mais celui-ci, pas encore lobotomisé par l’Éducation nationale, a réponse à tout. La France de demain, c’est maintenant !

 

NOUVELLES DE FRANCE

Mots-clefs :, , , , ,

Voir les commentaires

CANNES 2014 : Nous voulons du sang neuf !!

Cannes 2014, nous voulons du sang neuf !

Cannes 2014, nous voulons du sang neuf !

 

NOUVELLES DE FRANCE

Déçu par la platitude des films présentés à Cannes cette année, je vous soumets ma candidature pour la présidence du festival en 2014. Aussi, je vous propose d’ores et déjà trois films que je souhaiterais voir en compétition pour la palme d’or.

Mon premier choix est un film d’auteur et traite de la mort. Anaïs, une jeune fille de 15 ans, vit dans un contexte familial particulier. Violée à de nombreuses reprises par son beau-père, elle supporte en plus les violences régulières de celui-ci à l’encontre de son petit-frère et de sa mère. Cherchant refuge auprès de son père biologique, ce dernier la rejette après avoir refait sa vie avec une autre femme.

Isolée, en proie aux doutes et ne sachant à qui confier ses difficultés, Anaïs se scarifie dans l’espoir d’évacuer sa douleur psychique. Mais rien n’y fait et elle aboutit au constat que seule la mort peut régler ses problèmes. Après avoir égorgé sa mère et son petit-frère au couteau de cuisine, elle assassine à bout portant son beau-père avec la carabine familiale. Non encore rassasiée, elle se rend au domicile de son père et de sa nouvelle femme pour achever son sinistre ouvrage.

Bouleversant et poignant, ce film est un petit bijou. Il met en lumière l’appel au secours d’une adolescente classique dans une famille presque normale et qui peine à trouver ses repères. Parfois crû, ce film n’en demeure pas moins bourré d’humour. Il heurtera les âmes les plus sensibles et ne s’adresse probablement pas à tous les publics. Il permet de s’interroger sur la famille et sur la relation mère-fille. Il ouvre également une réflexion sur la mort et sur l’au-delà.

Mon second film aborde le douloureux sujet de l’intolérance. Son héros est noir, chômeur, sans papier, homosexuel et handicapé. Entre plusieurs actes sexuels très pudiques (je vous invite à mesurer l’exploit que représente la réalisation de telles scènes en fauteuil roulant), le film retrace les difficultés de ce héros dans sa vie quotidienne. Sa meilleure amie reste malheureusement l’intolérance. Palpable à tous les étages, cette intolérance émeut le spectateur sensible à la détresse de cet homme.

Sans papier, il se bat contre tout un système déshumanisé et constitué de droit d’asile, CMU, logement social et autres allocations. Mais il tient bon, opposant aux racistes et homophobes de tout poil son humour et sa grandeur d’âme. Sa rencontre avec une militante LGBT d’origine algérienne, née d’un père vénézuélien qu’elle n’a pas connu et d’une mère afghane prostituée, lui apporte une bouffée d’oxygène. Cette nouvelle amie va lui faire rencontrer les vraies douceurs de la vie. Celle qui lui permet de vendre son corps contre des euros sonnants et trébuchants. Celle qui lui fait découvrir les vertus aphrodisiaques du pavot. Celle qui lui démontre que le travail n’est pas une obligation sous réserve de maîtriser l’art du remplissage de formulaires.

« Ce film refuse tout militantisme. Il se réfugie dans des scènes de la vie quotidienne. Il s’attache à rappeler le sens du beau et du sacré. Surtout, il aborde sans tabou et avec élégance la puissance du multiculturalisme. Les personnages y sont généreux et attachants, à l’exact opposé de la société intolérante dans laquelle ils évoluent. »

Ce film refuse tout militantisme. Il se réfugie dans des scènes de la vie quotidienne. Il s’attache à rappeler le sens du beau et du sacré. Surtout, il aborde sans tabou et avec élégance la puissance du multiculturalisme. Les personnages y sont généreux et attachants, à l’exact opposé de la société intolérante dans laquelle ils évoluent. Ils aimeraient la transformer mais se heurtent à des valeurs archaïques et encore incrustées dans le subconscient de la majorité.

Le dernier film que j’ai retenu s’intéresse au danger de l’intégrisme. Spécialiste des questions religieuses et auteur de l’ouvrage « Pourquoi il faut tuer Dieu », son réalisateur, Ahmed Mouloud Benchikroute, n’a pas fait le choix de la facilité en optant pour l’intégrisme catholique en France. Outre la censure qui s’exerce sur ce sujet, le réalisateur reconnait s’exposer à un risque aigu de représailles de la part des nombreux groupuscules d’extrême droite qui peuplent le pays.

Avec ce long métrage, nous suivons parallèlement la vie d’un prêtre – une sorte de fou qui consacre toute sa vie à Dieu – et celle d’un jeune catholique se rendant à la messe tous les dimanches !

Le premier nous explique le sens de sa vocation. Nous y découvrons toute la violence de cette religion qui vénère le corps et le sang d’un type mort il y a 2 000 ans. Avec courage, le réalisateur aborde la question totalement taboue de la pédophilie chez les prêtres et s’interroge en toute objectivité sur la responsabilité du célibat dans ce fléau pour l’Église. Il ose ensuite porter un regard critique sur le pape et son discours.

Le second personnage est sidérant. Totalement embrigadé par cette puissante secte, il est incapable de mener par lui-même la moindre réflexion censée. Le spectateur éprouve presque de la compassion pour ce pauvre garçon désorienté et qui se fait l’avocat de la famille, du respect de la vie et de la charité envers autrui.

Ce film brillant violente le spectateur avec des propos difficilement soutenables et qui heurtent naturellement les consciences. Le summum est probablement atteint avec cette affirmation lâchée par le jeune catholique : « Je crois que le mariage homosexuel est de nature à contrarier un ordre naturel qui nécessite la présence d’un homme et d’une femme pour faire grandir au mieux un enfant. ». Le spectateur saisit alors mieux le danger de cette nébuleuse et la nécessité de la combattre avec détermination.

Tout au long de ce film, on saluera le remarquable travail du réalisateur qui s’attache uniquement aux faits et n’extrapole nullement.

Je souhaite que ces trois films retiennent toute votre attention tout comme ils ont retenu la mienne. Je désire réellement une sélection de films novateurs, percutants, lumineux et résonnants pour le festival de Cannes 2014. Je souhaite des films proches des gens et de leur quotidien. Nous pourrions également aborder d’autres sujets peu conventionnels pour le septième art, comme l’écologie ou l’euthanasie. Je reste à votre disposition pour tout échange sur ce sujet.

Lire aussi :
> Le Festival de Cannes récompense un film qui fait l’apologie du lesbianisme avec une mineure

Mots-clefs :, , , , , ,

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>