Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Une Indigène de la République s'allie à Taubira...

Une Indigène de la République rejoint Taubira

Classé dans: Politique Française,Présidence Hollande |

 

Indigènes-République

Michel Garroté, réd en chef – Madame Sihem Souid rejoint Christiane Taubira, ministre française de la justice laxiste. Sihem Souid, une ex du ministère de l’Intérieur, avait écrit un pamphlet dans lequel elle commentait des manquements qui, selon, elle, se seraient produits au sein de la Police nationale.

Suspendue 18 mois pour non-respect du devoir de réserve en 2010, elle participe la même année 2010 à une conférence des Indigènes de la République (*).

En 2011, elle est sanctionnée pour avoir participé au Jury des Ya bon Awards et elle « se venge » en accusant des policiers de viols présumés, avant d’être elle-même accusée de vol. Elle est très proche de la « mouvance musulmane conservatrice » et d’associations communautaristes.

Avec mention www.dreuz.info

(*) Mes articles sur les Indigènes de la République :

http://www.dreuz.info/2012/10/antisemitisme-le-retour-des-vieux-demons/

http://www.dreuz.info/2012/11/le-syndrome-de-toulouse-de-houria-bouteldja-a-mohamed-merah/

Voir les commentaires

A quoi ça sert d'être français ??

On se demande à quoi ça sert d’être français !1122630_6_be0e_manifestation-devant-le-tribunal-de-police

 

 
Edouard
Frémy
Journaliste.

Elle n’avait qu’à payer Mémé ! Il y a une maison de retraite de région parisienne, à Chaville. Ils ont mis à la porte une vieille de 94 ans parce qu’elle n’avait pas payé la location de sa chambrette et les attentions affectives par procuration du personnel ! Depuis plus d’un an ! Quoi de plus normal dans la turbine marchande libérale qui a aussi avalé la sous-traitance du devoir de solidarité entre les générations : si tu payes pas, on coupe ! L’abonnement internet comme l’hébergement de Mamie ! Et tout a bien fonctionné : double lettre de relance au fiston qui « s’occupait » du dossier de maman, tentative de contact téléphonique et même retour à l’envoyeur ! Le contrat n’étant plus honoré par l’un des co-contractants, forcément l’autre partie a renvoyé le colis à son point de départ, en Eure et Loire… sauf qu’il n’y avait personne à l’adresse indiquée sur le bon de livraison. Alors, la petite vieille de 94 ans, ils l’ont déposée au terminus des non-réclamés, à la poste restante des pauvres : les urgences de l’hôpital le plus proche.

Bon finalement tout est bien qui finit bien, le système a empêché in extremis le « fatal system error » : le gouvernement a condamné, l’ARS enquête et la nonagénaire semble avoir retrouvé un lit dans un nouvel hôpital. Pour combien de temps ? Et avant combien d’autres cas comparables ?

Mais surtout, la prochaine fois, qu’elle s’y prenne autrement avant d’arrêter de payer ! Car elle n’a rien compris la vieille ! Qu’elle demande la nationalité sans papière ! Eux, dès qu’ils n’ont plus un bout de toiture pour les abriter, on convoque un chanteur généreux, une comédienne pleurnicheuse et la presse complaisante pour exiger que la collectivité leur trouve un logement décent. Et non seulement on le leur trouve illico, mais en plus ils ne paient pas : c’est l’État, enfin nos impôts, bref nous… C’est amusant, dans ces cas-là, on la retrouve facilement la solidarité… La solidarité naturelle, par devoir parce qu’elle est charnelle, entre les générations, c’est non ! Mais la solidarité entre les peuples — au nom de quel principe primant sur le précédent ? — ça oui !

Et le pompon, c’est qu’ils coupent la file, passant devant ceux qui ont pourtant la carte d’identité tricolore ! On se demande encore à quoi ça sert d’être français si c’est pour avoir moins de droits que les autres dans sa propre maison. C’est peut-être ce qu’a compris Depardieu !

Edouard Frémy, le 8 janvier 2013

Voir les commentaires

Nos vieux, quel fardeau !

Nos vieux, quel fardeau !

rock-mamie

 

François (NOUVELLES DE FRANCE)
Fiévet
Essayiste.

J’ai beau tenter de me persuader que les progrès de la science et le confort matériel nous mettent à l’abri de bien des malheurs et contraintes, je ne peux m’empêcher de penser que l’époque de mon enfance, les années cinquante et soixante étaient quand même plus saines que celles que nous vivons actuellement. Au moins, on mourait plus tôt ! Et on n’avait pas besoin de se creuser la tête pour savoir quoi faire de nos petits vieux…

Nos familles gardaient les « anciens » avec elles jusqu’à leur « départ », même si ce n’était pas toujours agréable. C’était « l’esprit de famille ». Quelle chance, nos anciens de ces années-là, ont-ils eu ? Ils ne le sauront jamais…

Désormais, les femmes meurent autour de 85 ans et les hommes autour de 76 ans (http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?reg_id=0&ref_id=T12F036). Les familles (celles qui existent encore) ne veulent plus (et parfois ne peuvent plus, vu l’exiguïté des logements en ville) avoir à leur charge une personne souvent dépendante. Elles n’hésitent pas à s’en débarrasser…

Quand la retraite de ces personnes est suffisante, elles peuvent se trouver plutôt bien installées dans des établissements aux tarifs souvent rédhibitoires. Dans le cas contraire, on a vu récemment une nonagénaire mise dans un taxi avec comme consigne « retour à l’expéditeur » (son fils), et « au cas où il n’y aurait personne », celle de la déposer à l’hôpital le plus proche. On croit rêver ! Une vieille dame de 94 ans expulsée de sa maison de retraite pour loyers impayés…

Quand je vois la débauche de « compassionnel » dont on nous rebat les oreilles tous les jours dans les médias se félicitant de la trêve hivernale empêchant l’expulsion des familles qui ne paient pas leurs loyers, il me semble que les vieillards ne sont pas considérés avec autant de prévenance et que leur sort ne tourmente pas outre mesure ces mêmes médias…

Curieusement, le lauréat du César 2013 revient au film « Amour» de Michael Haneke, qui met à nu l’inexorable déchéance d’un couple d’octogénaires. Je lis dans la presse une critique qui traite ce sujet (et le film) d’ « intellichiant ». Ce qui donne une idée de l’urgence qu’il y a à reformater les esprits autour de la vieillesse.

Dans quelques années, nous aussi, nous serons ces vieillards faibles et sans défense. On ne peut pas dire que l’enthousiasme me submerge à la pensée de toutes ces choses qu’on va devoir subir… En route vers les risques de maltraitance, les menaces d’expulsion, l’euthanasie plus ou moins consentie… N’y a-t-il pas urgence à s’occuper de nos vieux français ?

François Fiévet, le 26 février

Voir les commentaires

L'Islam va-t-il faire de nos vies un enfer ??

L’islam va-t-il faire de nos vies un enfer ?

mahometanes

 

Edouard
Frémy
Journaliste. (BOULEVARD VOLTAIRE)

Bien sûr qu’il y a un problème avec l’islam en France ! Bien sûr que toute vraie religion ne se cantonne pas à la sphère privée et veut façonner la société, il n’y a que les Français de souche qui ont cru au mirage laïc à force d’avoir écouté un clergé bien-pensant qui a trahi tant sa religion que la fille aînée de l’Église. Bien sûr que l’afflux par millions d’une population allogène aux racines religieuses différentes des racines religieuses autochtones — que nous avons nous-mêmes abimées — est un fait historique sans précédent. Bien sûr que, si rien n’est fait, on court à la catastrophe, deux peuples tant différents ne pouvant vivre en paix sur un même territoire, ça ne s’est jamais vu dans l’Histoire. Soit on partitionne le pays, soit l’un écrase l’autre. La sagesse aurait été l’assimilation (et non l’intégration), la gauche et la droite y ont renoncé.

 

Quant aux laïcards, quel angélisme ! La nature a horreur du vide. Vous pleurez qu’un islam conquérant, lui, revendique et obtienne. Il ne fallait pas tant combattre et saper, vous ou vos pères, la religion catholique en France. Serait-elle restée plus forte, qu’il y aurait eu moins de place pour la religion des nouveaux arrivants, qui auraient été sans doute plus modestes, profil bas, se contentant d’être la minorité qu’ils sont. Au lieu de ça, ils demandent l’égalité, ayant très bien compris les avantages qu’ils avaient à tirer, jusque devant les tribunaux si nécessaire, de cette religion républicaine.

Pour autant, comme le suggèrent nombre de signatures sur Boulevard Voltaire, l’islamisme est-il dans l’islam ? En puissance, en attente, prêt à se libérer et à faire de nos vies un enfer moyenâgeux ? C’est ce que semble suggérer le papier de Hamid Zanaz ou ceux de Christine Tasin. Je suis prêt à les croire. Je suis prêt à croire aussi qu’une exégèse est possible, un gallicanisme de l’islam. Comme beaucoup, j’ai parfois peur d’un islam arriéré arabisant, puis, l’instant suivant, je crois en un islam de France moderne. Car enfin, je pose la question à Hamid Zanaz et Christine Tasin : quelles solutions proposez-vous ? Je leur demande de développer jusqu’au bout leurs idées : l’islam est un islamisme, le Coran doit être interdit en France. Soit. Mais les étapes d’après, ce qui suit, physiquement, c’est quoi ?

Edouard Frémy, le 27 février 2013

Voir les commentaires

"Perla, le chat noir, ange-gardien...

Perla, le chat noir qui veille comme un ange sur la vie de sa maîtresse

Jeudi 29 Novembre 2012 |        WAMIZ
ce chat noir a sauvé la vie de sa maîtresse à plusieurs reprises

Et dire que les chats noirs continuent d’être craints et délaissés, victimes des mythes qui leur collent à la peau siècle après siècle…

Perla, loin d’être un matou maléfique, est bien plutôt un ange ! Ce chat noir, affirme sa famille, a sauvé la vie de sa jeune maîtresse, une adolescente gravement malade vivante en Ecosse, à de nombreuses reprises.

Un chat, ou un ange ?

Maria Gillon, 13 ans, souffre d'une malformation cardiaque. Elle est régulièrement frappée par des attaques paralysantes, des douleurs thoraciques terribles qui l’empêchent de se déplacer, de parler, et font plus que doubler son rythme cardiaque…

La jeune fille n’est jamais à l’abri d’un arrêt cardiaque et elle est particulièrement vulnérable la nuit, lorsqu’elle dort.

Mais Maria et sa famille sont convaincues que sa vie a été sauvée à plusieurs reprises par son chat Perla.

L’animal reconnaîtrait les symptômes de ces attaques, et se précipiterait dans la chambre d’Adele, la mère de Maria, pour lui mordiller les orteils jusqu’à ce qu’elle se réveille et appelle les secours.

"Perla et Maria sont inséparables. Elle dort dans le lit de Maria et reste avec elle toute la nuit" raconte la maman de l’adolescente.

"Si Maria a une attaque, qui peut durer jusqu'à 40 minutes, et pendant laquelle elle souffre tellement qu'elle ne peut ni parler ni bouger, Perla viendra dans ma chambre, me sautera dessus et mordra mes orteils jusqu'à ce que je me réveille".

Puis Perla reste avec Maria jusqu'à ce que l'attaque prenne fin, ou jusqu'à ce que les ambulanciers arrivent.

Voilà trois ans que Perla est entrée dans la vie de la jeune fille. Le chat avait seulement huit semaines quand il a été adopté. Très vite, il est devenu un membre à part entière de la famille.


Ce chat noir n'a rien de maléfique, c'est un ange !

Quand les inspérables ont failli être séparées...

Une famille qu'il a un jour bien failli quittée, lorsqu'il a été percuté par une voiture, et très gravement blessé...

L'animal a été transporté d'urgence à l'hôpital vétérinaire d'Edimbourg PDSA PetAid, où il a heureusement pu être soigné.

"Perla était dans un état terrible quand elle est venue me voir, se souvient Andrew Hog, le chirurgien qui s'est occupée d'elle. Elle avait de multiples blessures à la tête".

Bien vite, la chatte est devenue une petite star au sein de l'hôpital. "Le personnel a eu un véritable coup de coeur pour elle, malgré ses blessures, elle s'est démarquée par sa personnalité" raconte le Dr Hog.

"Ce que Perla fait pour Maria est merveilleux. Nous n'avons pas souvent la chance de rencontrer des chats si intelligents et il est merveilleux que nous ayons pu les réunir afin que Perla puisse continuer à être l' inséparable compagnon de Maria" se réjouit le chirurgien.

"Je suis très reconnaissante envers le PDSA pour tout ce qu'ils ont fait pour nous. J'avais préparé Maria au pire, mais quand le PDSA a appelé pour dire qu'ils avaient sauvé Perla, nous étions ravis. Nous sommes convaincus que le PDSA a fait des miracles pour la sauver ce soir-là" affirme Adele.

Et de s'émerveiller : "Perla est un chat chanceux, et nous sommes aussi très chanceux de l'avoir !".

Voir les commentaires

La gauche taularde nous ment...

La gauche taularde ment… La gauche taularde ment totalement

Tribune libre de Pierre-François Ghisoni* (NOUVELLES DE FRANCE)

La gauche taularde ment... La gauche taularde ment totalement

Madame Taubira, garde des Sceaux, s’apprête à ouvrir les portes de prisons. C’est là le point fondamental. Tout le reste n’est que poudre aux yeux : sa préoccupation présumée de la jeunesse, ses affirmations péremptoires sur les récidivistes fabriqués en prison, sur la non-exemplarité de l’emprisonnement, sur la participation des victimes à aider l’agresseur (un peu mise de côté ces temps-ci), ses peines alternatives, son rejet des peines « plancher », et autres babioles de type bracelet électronique jetable, travaux d’intérêt général en lieu et place de l’exécution de la peine, sans compter les remises de peine automatiques.

Tout est faux dans son discours de gauche :

Se préoccuper de la jeunesse, c’est lui montrer que le seul chemin vers la citoyenneté passe par l’éducation et le respect des lois fondamentales de la nation.

Moins la peine d’emprisonnement sera effectuée, plus la tentation de la récidive augmentera. Car chacun a tendance à ne pas changer un comportement gagnant.

L’emprisonnement n’est effectivement pas exemplaire pour les grands fauves : ceux-là méritent d’autres actions. Mais il reste exemplaire pour ceux qui sont dedans et souhaiteraient ne pas y revenir, ou qui sont dehors et en ont peur.

Les remises de peine automatiques ou fabriquées à partir de faux repentirs sont une prime au mensonge et au mépris… et donc à la récidive.

Toutes les solutions qui remplacent la privation de liberté – le premier risque du métier de malfrat – ne sont que défaitisme collaborationniste devant le crime.

La première vérité objective est le manque de place de prisons en France.

Mais il est plus « payant » de se parer des plumes du paon, de jouer sur les bons sentiments, et de faire remplir le tonneau insatiable des Danaïdes gauchistes par ces cochons de payants que sont les citoyens honnêtes.

Il est vrai que ces derniers ne travaillent ni aux mêmes heures, ni pour les mêmes motifs que voleurs, dealers, « caillera », trafiquants en tout genre et à toute échelle, et autres adeptes de la « kalash », du cutter, de la caillasse, du « baston », voire du djihad plus ou moins affirmé.

Il est aussi vrai que les représentants de la pègre sont hautement récompensés par la « politique de la ville » dont on constate chaque jour le résultat : la sécession de fait des zones de non-droit dans cette République qui s’affirme « indivisible, laïque, démocratique et sociale » si l’on veut bien lire la Constitution.

Indivisible, laïque, démocratique et sociale… tous adjectifs qui vont si bien à la république du 93 et autres lieux apparentés !

La deuxième vérité objective est la pensée de gauche démasquée : son délire et sa hargne

La question des prisons n’est qu’un cas particulier de l’esprit de gauche : un délire idéologique qui refuse l’objectivité des faits et déchaîne toutes ses forces contre ceux qui osent garder les pieds sur terre.

Il faut oser dire que l’esprit de gauche déborde largement des seuls partis situés de ce côté de l’échiquier politique. Car le discours de gauche est une arme de première grandeur, mieux, et cette fois sans exagération, une arme de destruction intellectuelle massive.

Il faut oser dire que la gauche a tellement bien affûté ses instruments oratoires qu’elle peut séduire des esprits mal préparés, naïfs, de bonne volonté, parfois désespérés devant la dureté de notre temps, et osons aussi le dire, les traitements indignes dont ils sont souvent la cible.

Il faut oser dire que des esprits lumineux portés à gauche, tels les fameux « hussards noirs de la République » ont été ses troupes fidèles. Troupes fidèles qu’elle renie maintenant pour maintenir en place le troupeau bêlant et syndicalisé de la Déséducation nationale.

Surcroît de malheur, ces mêmes arguments attirent aussi les couches les plus viles du subconscient humain, celles qui répugnent à toute idée de morale sociale, celles qui n’ont pour moteur que la jalousie, l’envie, la haine… et qui ne s’en cachent d’ailleurs pas. Reconnaissons-leur au moins cette honnêteté. Un comble !

L’esprit de gauche, délirant d’idéaux confrontés aux faits, agressif, haineux tourne en une spirale infernale. Ce comportement est bien connu en psychiatrie : c’est le « suicide altruiste », caractérisé par des idées du genre : « Je vous emmène avec moi pour que vous ne souffriez plus. » C’est un risque mortel pour une nation.

Dans le cas particulier, libérer la racaille, c’est lui redonner le libre chemin vers ses lieux d’embuscades habituels, un risque mortel pour les petites gens honnêtes, y compris dans le fameux et exemplaire 93, des petites gens honnêtes que la gauche méprise. Mais peu importe à Mme Taubira, prisonnière de son complexe de libératrice des nouvelles Bastilles.

Au fait, Mme Taubira sera-t-elle présente aux obsèques de ces policiers tués par le chauffard multi-récidiviste ? Un cas de plus !

Cependant, il y a une réalité plus sordide : les arrière-pensées électorales

Jouer la carte des truands, c’est prendre des appuis autant électoraux que musclés, car eux, sont déjà armés. On ne sait jamais, cela peut toujours servir… Ce n’est pas la première fois. Cela s’appelle jouer avec le feu.

Tirons-en toutes les conclusions qui s’imposent. Le spectre de la guerre civile commence à rugir.

*Pierre-François Ghisoni (blog) est écrivain et éditeur

Voir les commentaires

Vous n'êtes pas seul...

 

 

VOUS N’ETES PAS SEUL

(Article)

 

 

      Le Christ dit :

      Je viens vous parler dans un langage aussi familier que possible, afin d’atteindre les gens qui n’ont pas encore découvert mes Lettres et qui, actuellement, ne voient pas la raison de les lire.

      Mes Lettres qui parlent de mes enseignements en Palestine et donnent des explications supplémentaires sur les origines de la création, fourniront aux personnes qui les accueillent les moyens de surmonter toute difficulté rencontrée dans l’existence.

      Ceci peut vous paraître exagéré mais n’en est pas mon vrai. Les Lettres vous transmettent des informations connues des vrais Maitres, ceux qui démontrent leur maîtrise des « états atomiques de l’être » par celle des éléments, qui matérialisent des aliments et des objets à partir du néant. J’ai moi aussi maîtrisé des éléments. Guéri, matérialisé des choses de première nécessité. J’ai pu faire tout cela uniquement parce que je possédais la connaissance profonde et cachée que je vous communique dans mes Lettres.

      Chacun à sa mission et son but personnels dans l’existence. Les miens sont exclusivement de vous donner les moyens appropriés de sortir des tourments actuels de votre vie, rien d’autre. C’est pourquoi mes messages sont parfois répétitifs : ils tendent uniquement à vous inspirer et vous aider à prendre la décision de suivre la Voie Christique, ma voie, aussi difficiles qu’elle puisse vous paraître. Vous persévérez, car en suivant ma Voie, vous trouverez des récompenses qui vous prouveront que vous êtes assurément sur le bon chemin.

      Mais vous ne pourrez pas même poser les pieds sur ma Voie tant que vous n’aurez pas parfaitement et pleinement réalisé que l’univers entier est Conscience/Connaissance, rendue visible par l’interaction de particules électriques et de magnétisme.

      Cela est entièrement expliqué Lettres 5 et 6. Cependant, leur lecture seule ne fera pas de vous un Maître. Un véritable Maître comprend que l’Origine de toute la création est la Conscience Universelle, qu’elle est la Source Divine de tout Amouret de toute Intelligence. Pour être un véritable Maître, l’homme doit comprendre comment est né l’univers et connaître intimement la vraie nature de la Conscience Universelle. Il doit aussi se purifier des impulsions de l’ego jusqu’à ce que son esprit et ses émotions en soient parfaitement libérées.

      Quand l’homme atteint cet état de pureté intérieure dans les pensées, ses émotions, ses actes, qu’il n’exige jamais rien d’autrui, mais qu’il est désireux et impatient de donner jusqu’au dernier de ses biens, sachant parfaitement qu’il peut avoir tout ce dont il a besoin – il devient un canal parfaitement ouvert de Conscience Divine, qui l’Impulsion Créatrice dans cette dimension de création visible.

      Cet état de pureté et de propreté, intérieures étant atteints, il vivra dans la joie, la paix et l’amour inconditionnel. Il comprendra le monde du vivant et les difficultés que les créatures rencontrent ; il ressentira de la compassion et un amour immédiat, spontané, pour tous.

      Il aura transcendé le monde et des millions d’intérêts personnels, ses auto-complaisances, ses expériences de désespoir, crainte, vengeance, haine, calomnie, commérage, rejet d’autrui. Ces manifestations terrestres seront toujours pleinement actives autour de lui, mais il ne les éprouvera plus lui-même. Il ne ressentira plus que compassion et amour infini pour elles. Sa seule aspiration sera d’enseigner avec passion la Vérité de l’Etre au monde.

      Il fera joyeusement tout sacrifice s’avérant nécessaire pour aider les gens à comprendre la Vérité et la vivre en chacune de leurs pensées, paroles, actions. Il fera cela, parce qu’il souffrira de savoir qu’en s’obstinant à agir, penser, sentir, réagir, sous la gouverne de leurs émotions, les gens ne font que créer davantage de cette même misère qui les pousse à chercher une issue.

      Quand les gens trouvent enfin comment se sortir des miasmes de leurs pensées désordonnées et réactions émotionnelles, ils découvrent qu’ils viennent de trouver l’unique et véritable voie menant au bonheur. Comme ils se sentent soulagés et reconnaissants ! Ils ont réussi à se dégager des habitudes mentales et émotionnelles qui leur attiraient jusqu’là des situations de douleur et d’infortune.

      Ne soyez pas étonnés et n’en doutez pas : c’est bien moi, le Christ, qui vous parle, par l’intermédiaire de ma Porte-parole (dont l’esprit et le cœur s’effacent pour permettre ce contact). Je viens vous transmettre la connaissance nécessaire pour lâcher maintenant les tristesses et les afflictions du passé, reprendre courage, vous motiver afin d’amorcer un nouveau départ par la méditation quotidienne et attirer dans votre conscience humaine la Conscience Divine qui vous a donné l’existence.

      Surtout, comprenez bien que vous n’êtes pas seuls dans votre lutte pour atteindre le confort et la félicité. Vous n’êtes pas seuls dans votre lutte pour modifier vos manières de penser et sentir. Plus vous faites appel à la Conscience Divine (même si vous n’établissez avec Elle qu’un lien fugace), plus vous attirez dans votre conscience une vie nouvelle, des moments d’Intelligence et d’Amour de plus en plus inspirants : pour cela, persévérez et ne vous découragez pas.

      En vous adressant à moi, vous établissez un contact avec ma Conscience Christique. Vous finirez par entendre ma réponse et mes conseils quand vous m’aurez posé une question.

      Souvenez-vous qu’il faudra du temps pour purifier vos pensées, vos émotions et vos réactions négatives envers les autres.

      Tant que vous ne serez pas délivrés de vos sentiments les plus profonds et les plus sombres de colère, de critique venimeuse, de rejet, de ressentiment et de frustration, vous ne pourrez pas entendre ma voix.

      Souvenez-vous : pour entendre même mes premiers murmures dans le silence de votre méditation ou durant un moment de calme intérieur, vous devez opérer des changements dans votre conscience ; vous devez devenir parfaitement conscient que l’Amour est l’unique voie qui mène à la liberté. Cela demande de la patience et du temps.

      Vous n’êtes pas seuls. Nous, qui avons accédé aux échelons les plus élevés de la réalisation spirituelle et de la Conscience Divine, nous n’avons qu’AMOURpour vous. Notre plus vif désir et que vous échappiez aux tourments et progressiez dans la LUMIERE, la Sagesse et l’AMOUR inconditionnel.

 

Texte tiré du livre « LES LETTRES DU CHRIST »

Voir les commentaires

Cimetière de guerre anglais en Lybie

c'est honteux!
CIMETIERE DE GUERRE ANGLAIS en Lybie 
Une blague ou un dessin sur le coran et le monde se retourne , on nous traite de raciste, mais eux ils peuvent se le permettent, personne ne dit rien, les médias restent silencieux.
Regardez ce film tant qu'il est encore visible:
 
http://www.youtube.com/embed/RtgbvotqVFE?rel=0  

Voir les commentaires

Du coq à l'âne...

du-coq-a-l-ane.jpg

Voir les commentaires

Cannes : le Maire dépose plainte contre un musulman pour racisme anti-français

Le digne maire de Cannes dépose plainte contre un musulman pour racisme anti-français

Classé dans: France,Société |
 
 Share0

 

url

Je m’autorise une semaine de vacances – la première depuis 3 ans – et je constate que la France ne manque décidément pas de musulmans agités d’une haine anti-blanc et anti-français qui renforce les amalgames que certains dénoncent vainement.

Un « jeune » musulman algérien, multi-récidiviste, était en liberté dans les rues de Cannes. Le dangereux individu était frappé d’une expulsion du territoire, mais personne ne s’étant soucié de faire appliquer la peine, il se pensait au dessus des lois – il avait peut-être raison…

Jeudi après-midi, les motards de la police municipale effectuaient une patrouille en ville.

 

"Je suis Algérien, cette rue est à moi, partez »

 

Passant rue Haddad-Simon, les motards se font alors agresser par cette racaille de 22 ans qui leur lance : « Je suis Algérien, cette rue est à moi, partez ». Puis il tient des propos orduriers et racistes envers la police et la France – ce qui ne surprend plus : on ne compte plus les vidéo-clips racistes, mais ça, pas touche, c’est de l’art.

Les motards l’interpellent, le placent en garde à vue au commissariat, où il renouvelle ses insultes.

C’est en vérifiant son identité que la police constate alors que le voyou est un dangereux récidiviste, qu’il leur a fourni une fausse identité, et qu’il est sous le coup d’une expulsion du territoire national.

Là ou le ridicule vient gâcher la fête, c’est que le raciste a été remis en liberté après sa garde à vue. Pire encore, il est convoqué devant le tribunal correctionnel de Grasse le 8 juillet prochain… Alors qu’il a été condamné à quitter le territoire, ça fait désordre.

Lot de consolation, le maire de Cannes a brisé le consensus qui consiste à baisser la tête lorsque des immigrés (ou issus de l’immigration) insultent les français – et a déposé plainte pour outrage et propos racistes.

On se doute hélas de la sanction qui sera infligée à cette « pauvre victime » par la justice gauchiste…

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.nicematin.com/cannes/la-ville-de-cannes-depose-plainte-contre-un-delinquant-algerien-pour-outrage-et-propos-racist.1154080.html

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>